Tarifs:

Scion: 11 EUR

Fuseau (2-3 ans): 14 - 17 EUR

Les arbres proposés sont élevés dans la plus pure tradition de la pépinière.Ils sont suivis individuellement, à chaque stade de leur développement dans la pépinière de Frettemeule (80). C’est là que je les prépare à leur destination : votre jardin ou votre verger, sans aucun engrais chimique et en production biologique afin de les rendre robustes et aptes à la transplantation. Tous les pommiers sont gréffés sur deux porte-greffes rustiques : MM106 et M7.L' un est plus adapté aux terrains humides ( argiles et fond de vallée) et l'autre aux terrains secs ( sables et cranettes)La période d'arrachage des pommiers commence aux alentours de la Sainte Catherine jusqu ' à mi mars en évitant les périodes de gel intensif.  


 

Belle et Bonne: Cette variété de Normandie donne des fruits de gros calibre. La cueillette s’effectue fin août et elle se conserve jusqu’à fin octobre. La chair est juteuse, ferme, bien équilibrée en sucre-acidité. Cette variété hâtive est sensible à la tavelure et à l’oïdium.

 

Belle Fille Normande: C’est une grosse pomme asymétrique très riche en vitamine C ! Sa chair ferme et juteuse convient bien pour les jus, les tartes et elle est très rafraîchissante à couteaux. Elle se cueille à la mi-octobre et se consomme de décembre à février. C’est un arbre vigoureux et résistant.

 

Belle fleur double: C’est une belle et grosse pomme qui se distingue par sa qualité quelque soit son utilisation. Elle se cueille mi-septembre et se consomme d’octobre à fin décembre. Variété sensible à l’oïdium et au chancre ce qui ne l’empêche pas d’être très productive.

 

Bénédictin: Une des meilleures pommes normande à couteaux. La chair est blanche, juteuse, sucrée, mi-tendre et agréablement parfumée. Elle se cueille en octobre et se consomme jusqu’à fin février. C’est un arbre vigoureux, préférant les expositions chaudes. Son pollen étant de mauvaise qualité il faut obligatoirement l’associer à une autre variété.

 

Cabarette: Excellente pomme de garde, elle devient très bonne à couteaux à partir de janvier et jusqu’en juin. Elle se cueille début novembre et convient très bien pour le pâtisserie. Variété très rustique.

 

Calville Rouge du Mont d’Or: C’est une pomme remarquable par ses multiples usages : à croquer, à cuire et à jus. Sa chair est rosée, acidulée, juteuse et savoureuse. Elle se cueille à la mi-octobre.

 

Calville St Sauveur: Belle et bonne pomme, ovoïde et côtelée (typique du genre Calville). Sa peau est jaune clair, parsemée de points gris. Sa chair est blanchâtre, demi-tendre, très légèrement acidulée. Demande une terre riche et une exposition assez abritée. Mûre de décembre à mars.

 

Châtaignier: Une des plus anciennes variétés de France. Très bonne pomme à couteaux et à tarte et qui peut aussi s’incorporer très bien dans les jus. Elle se cueille mi-octobre et se garde jusqu’en avril. Cette variété est très résistante aux maladies.

 

Colapuis: Cette variété ramenée par un soldat napoléonien de Crimée était très présente dans les prés-vergers de la région. C’est une bonne pomme à couteaux à partir de décembre, elle fait une compote rosée de très bonne qualité et elle s’incorpore parfaitement dans les jus. Cette pomme se cueille début novembre et se consomme jusqu’en avril. Elle est très résistante aux maladies.

 

Court pendu Rouge: Variété peu productive, poussant très lentement, mais quel fruit ! Chair blanche, verdâtre, croquante, juteuse et sucrée, relevée et parfumée, vraiment délicieuse. Floraison tardive. Fruit à croquer, à cuire, utilisé également pour les pâtes de fruits.

 

Court pendu Gris: Variété aussi bonne cuite que crue. Variété productive (attention à l’alternance), de bonne conservation. Mûre de décembre à avril. Sa chair est blanc-jaunâtre, sucrée, parfumée et anisée. Eviter les situations humides, sensible au chancre.

 

Court pendu d’Espagne: Pomme douce et agréable, sa chair est blanchâtre, croquante et mi-fine. Elle se cueille en septembre et se consomme pendant l’hiver jusqu’en mars.

 

Cramoisi de Gascogne: Cette pomme à la chair cotonneuse et fraîche surprend le palais. Elle est sucrée et agréablement parfumée. Elle se cueille fin septembre et se consomme jusqu’en novembre. Variété sensible à l’oïdium.

 

Curé: Cette variété normande s’apprécie bien à couteaux mais surtout à cuire. La chair est verte, fine, sucrée et acidulée. On la cueille mi-octobre et elle se consomme de novembre à avril. C’est un arbre très résistant aux maladies.

 

Ecarlate: Grosse pomme rouge du pays de Bray. Sa chair est blanche, fine, très tendre, juteuse, sucrée, acidulée, délicatement parfumée. On la cueille fin septembre et elle se conserve jusqu’en mars. Variété très résistante aux maladies.

 

Gris Brabant: Cette pomme croquante, de bonne qualité possède un bon équilibre sucre-acidité. Elle se cueille début octobre et se consomme de décembre à février. Attention à bien surveiller l’oïdium.

 

Gros Fenouillet: Chair très typique, très sucrée, sans aucune acidité, mais douée d’un parfum anisé-musqué aussi délicat que prononcé. Elle se cueille fin septembre et se consomme de janvier à fin avril. La Fenouillet est une des plus anciennes variétés, déjà remarquée au XVème siècle.

 

Haute Bonté: D’une croissance assez lente, cette très ancienne pomme est d’une chair jaunâtre, fine, croquante et assez ferme. Très rustique, elle se cueille début octobre et sa maturité est de janvier à avril. La pomme est entièrement bronzée ou vert blanchâtre, nuancée de jaune et de gris.

 

Jacques Lebel: C’est Jacques Lebel, pépiniériste d’Amiens, qui obtint ce fruit par semis vers 1829. Cette pomme est simplement délicieuse en compote mais peut se consommer à couteaux et s’incorporer dans les jus. Elle se cueille début septembre et se conserve jusqu’à fin novembre. Il convient de lui réserver une situation ensoleillée et bien drainée car elle est sensible au chancre.

 

Newton Pippin: Pomme jaune légèrement ponctuée de vert. Elle possède une chair fine et ferme, d’une saveur très agréable ayant un bon équilibre sucre-acidité. Elle se conserve très bien en hiver. A cultiver en situation sûre.

 

Patte de loup: Variété très ancienne (XVIIe siècle). Assez gros fruit à la peau rugueuse, brun fauve ponctuée de gris à la chair ferme, verdâtre, fine et compacte. Sucrée, acidulée et bien parfumée. Très rustique. Maturité de janvier à mars-avril.

 

Pearmain d’hiver: Pomme généralement volumineuse, d’origine anglaise, cette pomme possède un remarquable arôme, exquis. Sa chair est fine et délicatement acidulée et sucrée. Pomme des plus anciennes, ses premières descriptions remontent au XIème siècle.

 

Pépin d’Orange: Variété répandue et typique du pays de Bray. Très bonne à couteaux et à cuire, sa chair est sucrée et acidulée. Mûre en octobre, elle se conserve jusqu’en janvier.

 

Pomme d’Eclat: Pomme de première qualité pour la cuisine. Elle se cueille fin octobre et se conserve bien jusqu’en mars. Variété résistante aux maladies.

 

Pomme de marais: D’une chair ferme, très juteuse, assez aigre et sucrée, c’est une très bonne pomme à cuire. Résistante aux chocs et de bonne conservation (jusqu’en mars). C’est une variété typique de l’Avesnois.

 

Rambour rouge: C’est une variété de très gros calibre totalement destinée aux usages culinaires. Elle se cueille fin septembre et se consomme jusqu’en décembre. Très sensible à l’oïdium sur jeune pousse.

 

Reine des reinettes: Pomme moyenne à petite, légèrement alternante (éclaircissage conseillé). Pomme vert d’eau, dorée et striée de rouge orange. Son goût est très fin et prononcé. La chair est blanche jaunâtre, fine et assez ferme, juteuse, sucrée et parfumée. Excellente variété pollinisatrice. Mûre d’octobre à février.

 

Reinette Descardre: C’est une bonne pomme à couteaux au goût typique de reinette. Elle se cueille à la mi-septembre et se consomme jusqu'à la fin novembre. Elle est sensible à l’oïdium et à la tavelure.

 

Reinette de Flandres: D’un bon rapport sucre- acidité, cette reinette est excellente à couteaux et à cuire. Elle se cueille à la mi-octobre et se consomme jusqu’à la nouvelle année. Elle est cependant sensible à la tavelure.

 

Reinette du Mans: Une grande variété rustique. La chair blanche est fine, ferme, serrée, croquante, assez juteuse, bien sucrée et parfumée. Pomme très bonne crue et en compote. Elle se consomme de décembre à mai et est très résistante aux maladies.

 

Reinette dorée de Versailles: Fruit de taille moyenne, jaune et rose. Maturité de novembre à mars. La chair est blanchâtre, fine, ferme, sucrée et agréablement parfumée. Variété productive qui n’aime pas les lieux humides.

 

Reinette grise royale: Cette petite pomme qui ne paie pas de mine, de couleur grise, rouillée, brique au soleil a un parfum très fin. Sa chair jaunâtre, douce, acide et subtilement parfumée s’améliore au fur et à mesure de la maturité. Conservation : de novembre à février.

 

Reinette blanche de Beussent: Petite pomme extrêmement ferme, très fine et jaune à maturité. Bonne à couteaux, elle est fine et onctueuse cuite. Attention à l’oïdium. Il ne restait de cette variété qu’un pied mère dans la vallée de la Course à Beussent.

 

Reinette Abri: Petite pomme jaune d’or qui surprend par sa fraîcheur. Sa chair est tendre, juteuse et sucrée. Elle se cueille fin septembre et devient mature d’octobre à février. C’est une variété très vigoureuse et très résistante aux maladies.

 

Reinette ananas rouge: Petit fruit jaune d’or parsemé de points gris. Fruit de première qualité pour la table. Elle se cueille mi-octobre et se consomme de décembre à mars.

 

Reinette Rosa: Très belle pomme rosée, légèrement teintée de rouge et de vert. Beau calibre. Chair croquante et juteuse pouvant être consommée dès sa cueillette (début octobre) jusqu’en décembre. Attention à lui trouver une situation saine, elle est sensible au chancre (éviter les terrains humides).

 

Reinette des Capucins: Variété rustique d’une grande richesse en sucre et d’une forte acidité. Elle est d’excellente qualité gustative pour le table comme pour la pâtisserie. Sa chair est jaune, très parfumée, de texture fine, elle reste ferme à la cuisson. Elle se cueille début octobre et se conserve jusqu’en janvier. Peu de sensibilité aux maladies.

 

Reinette rouge Parmentier: Pomme de bonne garde qui maintient un bon équilibre sucre-acidité. A cueillir début octobre, elle se consomme de décembre à mars. Attention à la tavelure sur fruit qui peut nuire à sa consommation.

 

Reinette d’Angleterre: Pomme ressemblant, au goût, à la reinette grise du Canada, à la différence près qu’elle n’est que moyennement sensible aux maladies. C’est une très bonne pomme à couteaux, à chair tendre, fondante, acidulée et très juteuse. Elle se cueille début novembre et se consomme de début décembre jusqu’en avril. Variété rustique à cultivée en situation sèche et ensoleillée.

 

Reinette Baumann: Jolie pomme rouge orangé, piquetée de roux, mûre de décembre à mars. Chair jaune ou blanche veinée de vert, ferme, fine et très sucrée, acidulée et bien parfumée. Les fruits sont souvent groupés par deux ou trois. Grande fertilité.

 

Reinette d’Orléans: Variété très fertile. Le fruit est de grosseur moyenne, jaune d’or lavé de rouge, brun clair, fouetté de carmin. La chair est jaunâtre, parfumée, mi-tendre, légèrement croquante, sucrée, acidulée, de bonne saveur. Mûre de novembre à février. Variété rustique.

 

Reinette du Chénée: Variété fertile, elle se cueille courant octobre. Elle se consomme de novembre à mars. Variété parfumée et d’un bon équilibre sucre-acidité. Remarquable floraison tardive.

 

Reinette Daniel: Assez grosse pomme à la peau rugueuse, de couleur jaune et grise. Elle possède une chair sucrée acidulée et parfumée. De chair ferme et croquante, elle se cueille début octobre et se consomme de janvier jusqu’en avril.

 

Reinette de Grandville ou reinette grise: Petite pomme d’une saveur très fine, on peut l’utiliser pour de multiples usages : à croquer, culinaire, pour la gelée. Sa maturité va de janvier à avril. Variété rustique, elle se cueille tardivement.

 

Reinette tardive d’Eglefontaine: Variété très rustique et peu sensible aux maladies, elle est d’excellente conservation. Elle se cueille dans la deuxième quinzaine d’octobre et possède une saveur très prononcée.

 

Reine des reinettes: Pomme moyenne à petite, légèrement alternante (éclaircissage conseillé). Pomme vert d’eau, dorée et striée de rouge orange. Son goût est très fin et prononcé. La chair est blanche jaunâtre, fine et assez ferme, juteuse, sucrée et parfumée. Excellente variété pollinisatrice. Mûre d’octobre à février.

 

Reinette d’Armorique: Cette variété très rustique est excellente pour tous les usages : à croquer, à cuire, à jus et à cidre. La chair est fine, cassante et parfumée en fin de saison. Elle se cueille début novembre et se consomme de début décembre jusqu’en avril. Variété rustique à cultiver en situation sèche et ensoleillée.

 

Reinette de Caux: Très bonne pomme à chair jaunâtre, fine et ferme. Elle est sucrée et parfumée. Elle se cueille mi-octobre. Elle est mûre à partir de décembre et se conserve très bien jusqu’au printemps. Sa sensibilité à la tavelure rend nécessaires quelques traitements fongicides.

 

Reinette Clocharde: Malgré son nom cette pomme a beaucoup d’atouts en main. Très bonne à couteaux, elle se cuisine aussi très bien. Elle se cueille à partir du 15 octobre et se consomme de novembre à mars. Peu sensible aux maladies.

 

Rose de St Florian: Variété venant d’Allemagne au XVIIIème siècle, elle se cueille tôt en saison, début septembre et se consomme jusque fin octobre. D’une peau jaune lavée de rose mouchetée de carmin foncé. Sa chair est blanche, fine et croquante. Elle ravira les amateurs de pommes douces, sa saveur est extrêmement délicate.

 

Rouge de Passant: Petite pomme du même calibre que la reine des reinettes, elle a une couleur jaune et rouge. D’une bonne productivité, elle a un goût très prononcé et elle est subtilement parfumée avec un bon équilibre sucre-acidité. Cette variété n’aime pas les lieux humides. Elle se consomme d’octobre à janvier.

 

Sang de bœuf: Très belle pomme rouge carmin fraîche avec un léger parfum. Elle se cueille début octobre et se mange de novembre à janvier. A surveiller l’oïdium.

 

Sans pareil de Peasgood: Très gros fruit, mûr de septembre à novembre, à la peau lisse, principalement verte. La chair blanc-jaunâtre est douce, sucrée, juteuse et parfumée. Consommer les fruits avant complète maturité. Arbre de grande vigueur mais sensible au chancre et au puceron lanigère. Utilisation crue, mais aussi en tarte où elle donne de superbes tatin.

 

Teint Frais: Grosse pomme à chair blanche, fine, tendre et croquante ayant la particularité d’être très sucrée, très acidulée et très riche en vitamine C. Elle se cueille en octobre et se consomme de novembre à mai. Attention à la tavelure.